.

"Vous avez un coeur de sportif et des poumons comme des bonbonnes !     Vous faites surement beaucoup de sport !"
"Non Docteur, aucun ! Je pratique un art : le Tai Chi Chuan !"
"Le Tchi-quoi ?"
.
Gardé secret pendant des siècles il se répand depuis une cinquantaine d'années, au grand bénéfice des Européens.

Des bénéfices, il y en a beaucoup. On peut distinguer quatres étapes d'évolution :
.   
  
  1. "Corpore sano" ou le développement du corps

Le Tai Chi Chuan renforce les tendons, les muscles, les os et, en particulier, le dos. En effet, c'est dans la colonne vertébrale que se concentre essentiellement à long terme le Chi (énergie, souffle vital).
Pourquoi faire du Taichi,

Suivi de

Quelques conseils de  Yang  Chengfu dans la pratique du  Taichi

et de

Vidéos de maitres et de professeurs
ayant enseigné ou enseignant au Roseau
.
Ecole le Roseau, démonstration de Wushu. Nuit  des Arts Martiaux

          .
2. "Mens sana" ou le développement du mental

La concentration augmente. La connaissance de votre corps entraîne celle de votre esprit et vous devenez plus confiant en vous. Le calme qui règne lors de la pratique, s'étend à la vie de tous les jours. Vous trouvez petit à petit la Paix. La douceur de vos mouvements vous rend plus sensuel et doux. La souplesse accrue de votre corps entraîne celle de votre esprit. La puissance physique accroît votre force de caractère. Vous gérez mieux vos émotions et votre stress...
          .
3. Le développement de l'énergie et du pouvoir de l'esprit

Grâce au Chi Kung, au Yi Kung et à la méditation taoïste (parties intégrantes de tout Tai Chi qui se respecte), vous concentrez l'énergie. Grâce au Tai chi Chuan, vous la faites circuler. L'esprit dirige le Chi (ou Qi), ce qui permet le contrôle de votre énergie et puis de celle des autres (spectaculaire en art martial !). Votre énergie se syntonise et s'harmonise. A la fin de chaque entrainement les élèves sont en harmonie avec leur corps et leur esprit, mais quand même un peu fatigué par la protique du TAO. Un TAO est un enchaînement de figures (attaques défenses); un combat imaginaire contre un adversaire fictif.
.
4. Le développement de la spiritualité

L'unité et l'harmonie dans les mouvements entraînent, petit à petit, celles de l'esprit avec toute chose et tout être. Alors vous "êtes", "ici et maintenant", uni à l'univers en tout acte. Votre conscience du monde physique et spirituel va crescendo. Revenons sur terre ! Car le Tai Chi Chuan est exigeant. Il nécessite un travail personnel régulier et l'élève commence par apprendre où sont ses pieds... Le Tai Chi est aussi un art martial du plus haut niveau, ce que peu de gens réalisent. Il existe aussi l'épée, le sabre, le bâton et l'éventail.   


Le Tai Chi, c'est tout cela et beaucoup, beaucoup plus... C'est trouver la force tranquille, "l'aiguille dans un cocon". C'est un art de vivre sur la voie du "mieux-être". Tout un programme, toute une vie...
YANG CHENGFU
Traité de Taichi,  1933
( Budo Editions, 2012 )
.
Yang Chefu expose treize points importants dans la pratique du Taichi, lesquels doivent faire l'objet d'un travail attentif de la part des élèves. Bien entendu, ces treize recommandations ne peuvent être suivies ensemble, d'un coup, mais progressivement, au fur et à mesure que l'élève développe sa maîtrise de la forme et de ses différentes étapes.
- Laisser tomber les épaules.
- Tirer les coudes vers le bas.
- Contenir la poitrine et redresser le dos.
- Descendre le Qi dans le Dantian ( Le Dantian, centre d’énergie, en chinois, point d'intersection de tous les méridiens, est donc le « carrefour » du Qi (ou Chi). Il se situe dans le ventre, à deux largeurs de doigt (environ 3 cm) sous le nombril.)
- Une énergie intangible suspend le sommet de la tête.
- Relacher  la taille et et les kuas (les kuas représentent les cuisses et les hanches)
- Repérer le vide et le plein.
- Enchainer le haut et le bas.
- Se servir de la pensée intentionnelle, non de la force.
- Laisser fusionner l'intérieur et l'extérieur
- L'interraction du Qi et de l'intention
- Chercher le calme dans le mouvement, calme et mouvement ne faisant qu'un.
- Avancer d'une posture à l'autre avec harmonie.
.
Une série de schémas pour aider à mémoriser l'enchaînement de la forme 24 :
Extraits :
" Une fois en mouvement, tout le corps est léger et agile et, encore plus important, coordonné dans toutes  ses parties. (...) L'énergie prend racine dans les pieds, est distribué par les jambes, gouvernée par la taille et exprimée par les doigts"
" Le coccix est aligné au centre et l'esprit suspendu au sommet de la tête. Tout le corps est léger et agile quand  la tête est suspendue"
"Quand il y a haut, il doit y avoir bas, quand il y a avant il doit y avoir arrière, quand il y a gauche, il doit y avoir droite. Si l'intention est d'aller vers le haut, dirigez également l'intention de l'esprit vers le bas comme si vous deviez soulever un objet, car dans ce cas, on applique en plus la force d'une poussée vers le bas"
Le lien ci dessous permet d'accéder aux vidéos pouvant servir à étudier les mouvements du Taichi. Elles ont été tournées lors des séances ou des cours du  Roseau. Elles se trouvent aussi dans les pages "Galerie"
Accès direct aux vidéos permettant d'étudier les mouvements